LeGroupeLocalDArveEtGiffreTireSaRevere_pexels-belle-co-1000445.jpg

Le groupe local d'Arve et Giffre tire sa révérence

Date de publication
10.05.2021
Nom du Groupe Local GL 74 Arve Giffre
Billet

Historique du groupe local Arve et Giffre


Année 2013 - Suite au visionnage d'un documentaire sur Pierre Rabhi, Jeff, Marie-Madeleine et Claire décident de créer un groupe de réflexion et d'action Colibris.

Année 2014 - Le petit groupe créé organise son premier évènement fondateur "Débranche tout" incluant une des premières gratiferia du département.

Entre 2015 et 2018, au printemps c'est La fête du Groupe Local "La R'Bioly" ou Le Village des Initiatives Locales et les réunions publiques mensuelles.

Depuis 2019, uniquement la Newsletter


Témoignages des Colibris : Avec quoi je repars


Voici quelques témoignages des membres du cercle cœur du groupe local d'Arve et Giffre qui prend fin. Tous et toutes sont unanimes pour dire à quel point cette expérience Colibris a été enrichissante en permettant la révolution intérieure pour chacun. Tous témoignent d'un changement profond et durable.

Valérie
À un moment de ma vie où je me posais beaucoup de questions sur l'état de notre planète et l'avenir de l'humanité. J'ai lu "Vers la sobriété heureuse" de Pierre Rabhi, puis j'ai rejoint le mouvement national Colibris au moment de la campagne "Tous présidents" en 2011, je m'étais inscrite sur le réseau social des Colibris. L'idée du groupe local Arve et Giffre est venue de Claire, Jeff et Marie-Madeleine qui m'ont invitée à les rejoindre dans cette aventure en 2013.
Ensemble, nous avons cheminé dans la construction de ce groupe : comprendre l'organisation du mouvement national et le rôle des groupes locaux, faire notre révolution intérieure et apprendre à fonctionner différemment en terme de gouvernance, devenir un cercle cœur (écrire notre raison d'être, se répartir les rôles) en intention puis en émergence, organiser des réunions publiques.
Les réunions publiques avaient lieu tous les 2 mois en alternance sur 2 villes de notre territoire de montagnes et de vallées, nous avons essayé de les rendre attrayantes en proposant des sujets très variés et en expérimentant des techniques d'animation (pratique du cercle, temps de centrage, tour météo, méthode des 6 chapeaux, cercle Samoan,...), c'était aussi le moment d'un repas partagé très chaleureux. Je suis convaincue que ces réunions ont participer à l'éveil des consciences pour les personnes qui nous rejoignaient, en tout cas je l'espère...
Petit à petit, des cercles d'actions ont vu le jour : jardin partagé, projet de recyclerie, participation à des évènements alternatifs comme Alternatiba-Léman ou le Tour Alternatiba, ciné-débats, collectif mobilité, semaine des alternatives aux pesticides, lien avec les Transitions citoyennes... Surtout, nous avons créé La R'Bioly ou village des initiatives locales qui a eu lieu pendant 4 années consécutives.
Nous étions un cercle cœur très amical avec les liens très forts et nous n'avons jamais rencontré de problèmes relationnels. Les difficultés sont venues de l'absence de renouvellement de ce cercle cœur malgré nos encouragements à chaque réunion publique. Progressivement, les membres du cercle cœur ont eu besoin de partir vers d'autres projets... Avec Claire, nous avons maintenu le groupe en dormance et écrivant une newsletter mensuelle pendant un an, pour relayer l'actualité et les projets de notre territoire, dans l'espoir que d'autres personnes viendraient éveiller ce groupe. Les choses ne se sont pas faites, c'est ainsi, c'est sans regret et ce petit article nous permettra de mettre un point final à cette belle aventure qui restera dans nos cœurs à jamais.
Ces quelques années chez les Colibris m'ont permis de faire tellement de belles rencontres, elles ont été riches d'enseignement dans bien des domaines (permaculture, gouvernance, économie sociale et solidaire,...). Elles accompagnent ma révolution intérieure, elles ont changé mon rapport au monde et aux autres... Moi qui étais quelqu'un de très individualiste, j'ai compris que tout seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin.


Claire
Fan de Pierre Rabhi, convaincue par l'Éthique du Colibri, candidate 2012 pour une république des consciences, j'ai saisi l'occasion en 2013, avec deux amis, de créer un Groupe Local.
Bientôt rejointe par d'autres Colibris, nous avons expérimenté le faire ensemble, l'organisation en gouvernance participative, la réflexion en intelligence collective ; nous avons suivi quelques séminaires et rencontres organisés par le mouvement national, appris à organiser les réunions publiques, répondu aux différents rôles inhérents au cercle cœur. Nous avons partagé des pique-niques, des fou-rires, des prises de tête. Le petit noyau d'irréductibles devient cercle cœur et tente de s'élargir au fil des années ; certains ont envie de quitter le cœur pour se vouer à des actions et année après année, sans pouvoir se renouveler, le cœur se réduit à 3 puis à 2 personnes qui décident de mettre le groupe en veille en éditant une newsletter par mois. Aujourd'hui la décision de fermer le groupe local est prise. L'envie n'y est plus donc c'est mieux !
Je repars enrichie, grandie par ce que j'ai appris, entrepris, partagé avec d'autres. Mon cheminement continu, autrement avec l'espoir qu'un jour, un Groupe Local surgisse de nouveau en proposant de nouvelles expérimentations.


Benoit
Les Colibris m’ont accompagné dans ma transition personnelle et l’ont transformée en un projet plus global, tourné vers la société.
J’ai rencontré des personnes magnifiques, dévouées, passionées et j’ai beaucoup appris à leurs côtés. J’ai quitté le groupe pour 2 raisons : la première est dans le titre, Arve & Giffre, le territoire, la définition du territoire était vaste et ce n’était pas facile de finir ses journées de travail pour courrir à une réunion à une trentaine de minutes en voiture pour parler de sujets qui n’impactent pas forcément le territoire sur lequel on vit. L’autre raison est bien résumée dans le projet des Villes En Transition de Rob Hopkins qui met en avant l’importance des projets concrets et des petits pas. Cette approche a bien entendu ses limites et c’est sans doute un équilibre à trouver entre le travail sur les sujets de fonds et les actions plus grand public, concrètes.
Je me souviens des moments conviviaux à l’occasion de chaque réunion du cercle cœur quand chacun.e d’entre nous amenait un petit quelque chose à partager, de la bienveillance de chacun des membres et de la qualité d’écoute.
Je me souviendrai longtemps de ce week-end à Lyon en formation avec l’Université du Nous et Hum-hum-hum sur la gouvernance partagée avec l’apprentissage d’outils que j’utilise encore aujourd’hui. Ce week-end a été l’occasion de mieux connaître les membres du cercle cœur, de partager, de prendre le temps d’échanger. Je dois reconnaître n’avoir pas été forcément hyper à l’aise dans tous les exercices ;-) mais au final... quel plaisir !
Les Colibris Arve & Giffre ont essaimé et inspiré des dizaines de projets, d’initiatives, partout dans la Vallée et c’est sur cette note très positive que je souhaite terminer. Bravo pour tout ce travail, la transition est enclenchée sur le territoire, c’est avec un sentiment de plénitude que les Colibris Arve & Giffre peuvent se retirer laissant la place aux mouvements ayant pris le relais au plus proche des citoyen.nes et de leur territoire.


Laure
Pour moi Colibris cela aura été :
- Des rencontres et des nouveaux amis formidables sur mon territoire, des personnes avec qui partager mes aspirations écologique et sociétale.
- L’apprentissage de la gouvernance partagée, d’outils collaboratifs et de la force incroyable que procure la bienveillance lors des merveilleuses rencontres nationales. Je me sers aujourd’hui de ces apprentissages dans mon milieu professionnel.
- Le développement de projets qui, mis bout à bout, auront eu j’en suis sûre, un impact important pour beaucoup d’entre nous sur le territoire.
- La mise en action, grâce à l’émulation de groupe, d’une démarche individuelle écologique et solidaire qui a modifiée profondément ma vie personnelle.
S’impliquer dans une association demande du temps et de l’énergie, et je dois aujourd’hui en garder un peu pour des projets plus personnels, mais mon implication dans ce groupe Colibris aura été d’une richesse sans commune mesure !


© Pexels - Belle Co